Accéder au site mobile

Cité de l'architecture et du patrimoine

Images

x Fermer

Tous à la plage ! Chronique de l'architecture littorale (1929-1975)

Autour de l'exposition "Tous à la plage !" Un cycle de trois conférences

mercredi 23 novembre 2016 à 19h00
Principe architectural initial de l'unité touristique, Gruissan (Aude), vers 1968, Raymond Gleize, architecte Crédit : SIAF/Cité de l'Architecture et du Patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle, fonds Raymond Gleize

Les grèves désertes de jadis sont devenues les plages bondées d’aujourd’hui. Comment le rivage est-il devenu aussi attirant, en deux siècles environ? Pourquoi et comment se baigne-t-on? Qui sont les «découvreurs», les investisseurs, les bâtisseurs de ces sites appelés à devenir des stations renommées? Selon quels principes sont aménagées les villes balnéaires? Et comment se régénèrent-elles? Le sociologue Jean-Didier Urbain, l’historien d’architecture Richard Klein, et le conservateur général du patrimoine Bernard Toulier répondent à ces questions en proposant dans un cycle de trois conférences d’aborder l’histoire des pratiques et des villes de bord de mer

Tous à la plage ! Des congés payés aux unités touristiques balnéaires
par Richard Klein, Professeur des écoles d'architecture, École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille
 
La modification des relations entre les stations de villégiature balnéaire et le public, amorcée dès la crise des années 1930 est développée avec le front populaire qui favorise le développement du tourisme du plus grand nombre. A partir des premiers travaux de reconstruction nationale et jusqu’au milieu des années 1970, les nouveaux modes d’habiter le littoral, la transformation des équipements, la mise en place de nouveaux programmes architecturaux, l’importance de la voiture et du renouvellement des mobilités partent à la conquête de nouveaux territoires et bouleversent les relations aux rivages. Les formes de l’architecture sont celles d’une modernité inventive portée par la croissance économique et de la croyance en un futur symbolisé par la conquête spatiale. Le premier choc pétrolier, les critiques du modernisme littoral, l’engouement pour les architectures régressives et le naturalisme esthétique vont ensuite faite basculer les références des acteurs à l’œuvre sur le littoral.


Le cycle de conférences

De l'horrifique à l'érotique, aller à la plage du 18e siècle à nos jours par Jean-Didier Urbain
mercredi 16 novembre 2016 à 19h

Tous à la plage ! Chronique de l'architecture littorale (1929-1975) par Richard Klein
mercredi 23 novembre 2016 à 19h

Invention et âge d'or des stations de bord de mer (1760-1929) par Bernard Toulier
Autour de l'exposition "Tous à la plage !" Un cycle de trois conférences
mercredi 7 décembre 2016 à 19h

Accueil

Auditorium
7, avenue Albert de Mun
75116 Paris

Entrée gratuite sur inscription dans la limite des places disponibles