Accéder au site mobile

Cité de l'architecture et du patrimoine

x Fermer

Les coulisses de la ville verticale

Cycle Urbanités coréennes

vendredi 15 avril 2016 [14h00 - 17h30]

De grands ensembles d’appartements comptant jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’habitants, des villes nouvelles utopiques semées de gratte-ciel « intelligents »... Résidences de luxe dotées de terrasses au bout d’une envolée d’ascenseurs ; méga-centres commerciaux combinant espaces de loisirs, places publiques, intérieurs paysagés et galeries marchandes sur plusieurs étages ; boutiques empilées sur toute la hauteur d’un immeuble de plus de quarante étages : images fascinantes des villes coréennes, dont la verticalité rhizomique s’enfonce en sous-sol sur plusieurs niveaux de galeries souterraines. Comment a émergé cet urbanisme vertical – générique des cultures urbaines contemporaines ? Des gouvernements aux citoyens, quels ont été les acteurs de ce changement ?
Quels sont les modèles qui l’ont forgé ? Les formes vernaculaires auxquelles il s’est heurté ou qu’il a absorbées et reformulées ? Comment habite-t-on ces édifices ? Que reste-t-il de la ville horizontale ?
Sous la direction de Valérie Gelézeau

14h Introduction Par Valerie Gelézeau

14h10 The lost voyage
Documentaire de Seo Hyun-suk. Corée, 2014,
VOST angl., couleur, 37 mn
Ce documentaire figurait dans le pavillon coréen ayant gagné le Lion d’or à la biennale d’architecture de Venise en 2014. Il retrace les métamorphoses d’un bloc urbain célèbre de Séoul, connu sous le nom de Sewoon Sangga, qui fut l’un des grands projets urbain des années 1960, combinant appartements modernes et centre commercial.

14h45 Table ronde Architectures, politiques et destins de la ville verticale
Animée par F. Ged, avec Bahk Hyun-chan et Cho Hunhee, V. Gelézeau et Jang Yeong-hee

15h30 My Father’s House (Morae)

Documentaire de Kang Yu Ga-ram. Corée, 2011,VOST angl., couleur, 55 mn
Pour une des habitantes du grand ensemble d’appartements Eunma à Séoul, dans le quartier  de Gangnam, son immeuble est construit sur du sable (morae, sable en coréen), c’est-à-dire sur rien de tangible, puisque se succèdent les cycles de construction et rénovation depuis l’urbanisation du quartier dans les années 1970. Pour son père au contraire, habiter à Eunma est source de fierté et d’ascension sociale. Dépassant le conflit générationnel, le documentaire décrypte le sens de l’habitat dans une famille coréenne au tournant du xxıe siècle.

16h30 Table ronde Usages et images de la ville verticale
Animée par F. Ged, avec Cho Hunhee, V. Gelézeau,
Jang Yeong-hee, Kim Hui-yeon, S. Thévenet

17h30 Locataires (Bin jip)

Film de Kim Ki-duk. Avec Lee Seung-yeon, Jae Hee.
Corée, 2004, 35mm couleur, VOSTF, 1h39mn
Un jeune livreur de prospectus circulant en moto dans Séoul s’installe dans des appartements pendant l’absence de leurs occupants. Dans une maison cossue, il découvre une femme maltraitée par son mari. Tous deux partent alors, en silence, habiter les maisons désertées, tandis qu’un lien étrange unit ce couple. A la frontière du cinéma fantastique, un autre chef d’œuvre du célèbre réalisateur de Printemps, été, automne, hiver… et printemps. 

Intervenants
Cho Hunhee, chercheur associé au Seoul Institute, vient d’achever une thèse (2015) portant sur les centres commerciaux verticaux à Séoul.
Valérie Gelézeau, géographe, maîtresse de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales, a notamment publié Séoul, ville géante, cités radieuses (CNRS éditions, 2003) et Séoul (collection « Atlas mégapoles »
chez Autrement, 2011).
Jang Yeong-hee, chercheuse au Seoul Housing Corporation, est une spécialiste reconnue de la question du logement
en Corée du Sud, tant du point de vue pratique que
de celui de la recherche fondamentale.
Stéphane Thévenet, docteur de Paris 3, enseigne
à l’INalCO et travaille sur la culture télévisuelle
en Corée du Sud.
Kim Hui-yeon, sociologue et maîtresse de conférences à l’INalCO, est spécialiste des phénomènes religieux transnationaux, à travers des travaux portant notamment sur le rôle du religieux dans l’organisation des migrations.
Table ronde et débats animés par Françoise Ged