Accéder au site mobile

Cité de l'architecture et du patrimoine

x Fermer

Change ta classe !

Le concept cherche à détourner les émissions de télévisions populaires du type "change ta chambre" où une équipe transforme une chambre d’adolescent le temps de l'émission afin de donner aux téléspectateurs des idées de décorations intérieures. Ici, l’action se passe dans une classe d’école, de collège ou de lycée, d’un quartier populaire d’une ville Africaine.

L’objectif d’une part est de transformer cette classe en espace de création, de sortir de la typologie des lieux scolaires pour proposer un réel espace de qualité : pour la lecture, l’écriture, les arts plastiques, etc. Il est demandé aux intervenants de puiser leur concept à partir de la ville d’intervention.
D’autre part, l’équipe qui va réaliser le projet est constituée d’invités à chaque fois différents : artistes, designers, architectes, étudiants, etc. qui doivent concevoir et réaliser la nouvelle classe dans une règle du jeu imposée. L’action doit s’inscrire à la fois dans un budget économique déterminé et modeste ainsi que dans une temporalité courte (moins de 15 jours entre la conception et la fabrication in situ). L'équipe doit valoriser les savoirs faire de l’artisanat local, des ressources traditionnelles de la médina tout en proposant un espace contemporain (dont les meubles) qui soit moteur de création.
Les problématiques posées dans ce programme comme l’indique des enseignants de l’école Boulle sont :
Comment le design peut-il permettre une diversification des modes d’exploitation des ressources locales vers d’autres centres d’intérêts et de diffusion ? Quel équilibre cohérent pour le designer entre le respect des savoirs faire traditionnels et une volonté d’innovation dédiée à de nouveaux secteurs économiques potentiels ? Comment le design peut-il donner une lecture renouvelée de savoirs faire artisanaux ? Comment la pensée du projet en design peut-elle optimiser un modèle économique ? Plus globalement, quelles sont aujourd’hui les missions et compétences attendues de la part d'un designer ?

Change ta classe au Lycée Farhat Hached, Bizerte 2014
"Tu sais toi, ce qu'ils ont là haut?", réalisé par Maëlle-Mickaëlle Maréchal
Workshop Agirarchitecture





Change ta classe / Bizerte
du 8 au 23 février
Grâce à cette ambition commune, toutes les équipes partenaires de ce projet pilote* se sont mobilisées et engagées envers le besoin et la demande sociale en matière de transformation des lieux consommés par la banalité, réduits à des usages d’appoint et sans un imaginaire qui témoigne de la richesse de leur histoire. Le lycée Farhat Hached à Bizerte, fondé à l’origine en 1909 en tant qu’école élémentaire par les instances françaises afin de favoriser les conditions éducatives de leurs concitoyens à Bizerte, puis rebaptisé en tant que collège de Stéphen Pichon en 1919. En 1961, après le départ des Français, l’établissement a continué ses activités sous l’égide de l’état tunisien ; lequel lycée que nous avons choisi comme terrain d’action de notre chantier solidaire collectif.
Pour anticiper les réflexions autour du chantier, nous tenons les repères des questions suivantes : Comment faire exister au - lycée Farhat Hached à Bizerte - une salle de cinéma-théâtre et non une salle investie pour des cours pédagogiques ? De quelle manière attribuer au lieu existant d’autres aspects de changement, et réinventer une nouvelle présence comme manifeste d’un lieu de partage voire d’un univers culturel ayant un rapport aux formes d’art visuel ? Comment intervenir sur un espace ordinaire et le transformer pour introduire l’art de l’oeil, l’art de l’écoute, et la pratique du théâtre ? Comment faire éclore la dimension du merveilleux, de l’imprévu et de l’inaccoutumé ? Comment faire en sorte de ne pas fabriquer simplement un environnement de décor ou d’ornement, mais de créer un espace de qualités recherchées ? Quelle posture entreprendre pour imaginer un équipement ou un mobilier à l’échelle des lieux et faire ressusciter une salle de cinéma-théâtre grâce aux médiums culturels à Bizerte, et aux inspirations locales ? Quels sont les matériaux appropriés à déployer ? Avec quels artisans locaux pouvions-nous travailler ? Le cinéma et le théâtre sont des composantes de la vie ordinaire. Ils sont les témoins de la dimension artistique, mais aussi, ils constituent un riche ensemble des arts de vivre et de penser.

Objectifs pédagogiques, culturels & professionnels
Renforcer les enseignements communs et développer des programmes de projets en architecture & partage... S’engager dans l’échange d’expériences inter-écoles, associations et autres partenaires, confronter les points de vue et les démarches de recherche et d’enseignement à l’échelle internationale, participer à titre de coopération bilatérale, s’avèrent aujourd’hui l’alternative la plus motivante pour : • Former et sensibiliser les étudiants à d’autres champs de pensées culturelles, aux interfaces de disciplines, pour qu’ils manifestent leurs attitudes, leurs regards croisés, leurs positionnements personnels,
• Produire des connaissances nouvelles et fécondes, anticiper, inventer et projeter avec pertinence, • Élaborer des dispositifs de dialogues probants, • Avancer la réciprocité du savoir et la faire partager... À partir de ce stade, toute action sensible qui favorise la diffusion et l’accès aux connaissances devient une finalité de toute approche pédagogique intense. C’est dans cette perspective que notre projet d’échange d’expériences avec nos partenaires tunisiens est construit pour travailler sur l’architecture & partage, le savoir-faire local et comment
penser les futurs possibles des établissements éducatifs dans leur contexte contemporain responsable

Partenaires :
Suite à une rencontre de multiples partenaires-forces (École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette + École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Sidi Bou Saïd (Tunis) + Institut des Beaux-Arts de Tunis (Tunisie) Cité de + Association des Anciens des Lycées de Bizerte...)

Change ta classe à l'école Les Jambettes, Bénin 2013