Accéder au site mobile

Cité de l'architecture et du patrimoine

x Fermer

Liaison urbaine

Dans un contexte de croissance urbaine rapide, les villes africaines s’étendent et s’aménagent au gré de constructions privées, bâtiments publics et travaux d’infrastructures qui généralement négligent les espaces qui les relient.
Le projet s’intéresse à ces « espaces publics » – places, terrains, trottoirs, espaces ouverts – qu’il souhaite contribuer à mettre en valeur en associant habitants, opérateurs culturels, et concepteurs du cadre de vie et des arts visuels. Liaisons urbaines se déroule dans trois villes en explorant pour chacune une thématique particulière.

Le premier volet de Liaison urbaine se déroule à Porto-Novo (Bénin) et se concentre sur les activités de restauration de rue. Les suivants devraient prendre place à Ndjamena (Tchad), Hararé (Zimbabwe) ou Addis Abeba (Éthiopie) et aborder les questions de déambulation, de jeu et de communication dans l’espace public. Il est également envisagé de prolonger le projet dans une ville de la Caraïbe.

Liaisons urbaines qui s’inscrit dans une échelle de proximité a pour objectif d’améliorer le cadre de vie des populations grâce à des interventions rapides et de coûts raisonnables. Ces interventions agissent en parallèle d’opérations urbaines plus étendues, lourdes et onéreuses se déroulant dans un temps plus long.


Liaisons urbaines, étape 1 : Manger à Porto novo, la place Agonso Honto
Ce volet intitulé Manger à Porto-Novo, est soutenu par l’Institut Français (Paris) en association avec l’Ecole du patrimoine africain – EPA, porteur du projet, la Cité de l’architecture et du patrimoine et le VIA (Paris).
Il a été réalisé sous la direction artistique de Franck Houndégla, scénographe – muséographe. Gérard Bassalé, directeur du Centre culturel Ouadada, a assuré la coordination artistique de l’opération. Trois concepteurs furent associés à l’équipe : Théodore Dakpogan, sculpteur, François Abléfonlin, peintre, Francis Sessou, architecte.
Le projet s’est élaboré collectivement au fil des visites d’observation et d’enquête sur la usages du site, et des échanges avec la collectivité familiale Agonso Sessou de Dravo qui gère le culte vodoun, le couvent zangbeto et  les emplacements de vente sur la place.

Journée d'étude à l'occasion de la parution de l'ouvrage collectif "Porto-Novo : patrimoine et développement"




Liaisons urbaines, étape 2 : Place-Fontaine de N’Djamena
Inauguration le 26 mars 2014 de la place du quartier Chagoua à N’Djaména (Tchad), requalifiée dans le cadre du deuxième volet du programme Liaisons urbaines.

Places-fontaines de N’Djamena, deuxième volet de Liaisons urbaines, porte sur la requalification de la place de Chagoua, espace de quartier et pôle d’activités économiques et culturelles organisé autour d’activités de distribution de l’eau. Mené avec des concepteurs tchadiens - deux jeunes architectes-urbanistes encadrés par un designer-constructeur - ce projet succède à la requalification de la place vodoun Agonsa Honto inaugurée en janvier 2013 à Porto-Novo au Bénin.

N’Djamena, capitale du Tchad située en zone sahélienne, peuplée d’environ 1000 000 d’habitants, connaît une extension urbaine rapide. L’eau courante et les structures d’assainissement desservent encore essentiellement les quartiers centraux. La place de Chagoua est issue d’un programme de création d’équipements de quartier mené par l’Etat tchadien, mis en œuvre par la Ville et financé par l’Agence française de développement, qui a permis la création d’une centaine de points d’eau potables - borne-fontaine et kiosques à eau - desservant plus de 300 000 personnes vivant dans les quartiers périphériques.

La place réaménagée fut inaugurée lors des journées d’études « Vivre en capitale » organisées par l’Institut français du Tchad et le Centre Al-Mouna ; temps fort de restitution de « Mutations Urbaines », programme de résidences d’artistes (théâtre, photographie, danse, conte) immergés dans l’espace public, financé par un Fonds Social de Développement.

Liaisons urbaines est un programme de mise en valeur d’espaces à usage collectif de villes africaines par des interventions qui croisent aménagement urbain, design, art et patrimoine en associant habitants, opérateurs culturels et concepteurs du cadre de vie et des arts visuels (designers, architectes, plasticiens).

Le programme s’intéresse aux places, terrains, trottoirs, espaces ouverts, espaces communautaires qui jouent un rôle central dans les activités sociales, économiques et culturelles des villes africaines, mais semblent négligés dans un contexte de croissance urbaine qui privilégie les infrastructures, l’habitat et les équipements.

Inscrit dans une échelle de proximité, le programme a pour objectif d’améliorer le cadre de vie urbain par des interventions rapides et de coût raisonnable, agissant en parallèle d’opérations urbaines plus étendues, lourdes et onéreuses se déroulant dans un temps plus long.

Parallèlement à la requalification de la place de Chagoua, Liaisons urbaines a demandé au photographe Abdoulaye Barry d’apporter sa vision sur les usages quotidiens de l’eau à N’Djaména. Il a ainsi réalisé une série dont sont extraites les photographies ci-dessous.



© Abdoulaye Barry



© Abdoulaye Barry


© Franck Houndégla



© Franck Houndégla

Comité de pilotage du programme Liaisons urbaines
Franck Houndégla – directeur artistique du projet
Valérie Lesbros – Institut Français, Paris
Baba Keita – directeur de l’Ecole du Patrimoine Africain - EPA
Fiona Meadows – Cité de l’architecture et du patrimoine
Michel Bouisson – VIA

Opérateur du projet Places-fontaines de N’Djaména
Institut français du Tchad
Coordination générale : Patrick Giraudo, directeur adjoint

Coordination technique et artistique du projet
Abdelkader Badaoui, plasticien-designer-constructeur

Concepteurs associés
Malloum Hisseine Mallah Adam et Bertin Fali Padjonré,
architectes-urbanistes

Partenaires locaux et internationaux du projet
Mairie de N’Djamena, Mairie du 7e arr. de N’Djamena
GLD - Groupement local de développement de Chagoua
AFD -  Agence française de développement

Fabrication
Ateliers Abdelkader Badaoui, N’Djaména

Liaisons urbaines est soutenu par l’Institut Français en association avec l’Ecole du Patrimoine Africain, et la collaboration de la Cité de l’architecture et du Patrimoine et du VIA.

Découvrez les détails de ce projet http://liaisonsurbaines.com/ndj et des ressources utiles sur le site internet http://liaisonsurbaines.com