Accéder au site mobile

Cité de l'architecture et du patrimoine

x Fermer

Fonctionnement

Présidence et direction

Guy Amsellem, président de la Cité de l'architecture et du patrimoine

Né en 1960, Guy Amsellem est ancien élève de l’ENA. Il a commencé sa carrière au ministère de la Culture et de la communication, domaine dans lequel il a occupé de nombreuses responsabilités, en particulier : conseiller technique au cabinet du ministre délégué à la communication (1991-1992), directeur général de l’Union centrale des arts décoratifs (1994-1998), délégué aux arts plastiques (1998-2003), commissaire général de l’année polonaise en France Nova Polska (2003-2005), et par ailleurs président de l’Espace de l’art concret de Mouans-Sartoux (2008-2011).
Il a aussi assumé des fonctions dans le domaine plus spécifique de l’architecture et de l’urbanisme en tant que directeur de cabinet du ministre du logement et du cadre de vie (1992-1993) et, depuis avril 2010, comme directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette.
Par ailleurs, il a été maître de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Paris et à l’École Supérieure de Commerce de Paris. Il est aussi l’auteur de divers textes critiques, d’articles et d’ouvrages, notamment, Romain Gary. Les métamorphoses de l’identité (Paris, L’Harmattan, 2008) et L’imaginaire polonais. Société, culture, art, littérature (Paris, L’Harmattan, 2006).

Luc Lièvre, directeur général délégué


Laurence de Finance, directrice du musée des Monuments français
Conservatrice en chef

A commencé sa carrière au sein de l'équipe de recherche du Corpus Vitrearum dans le cadre d'un partenariat Ministère de la Culture/ CNRS. Elle a participé à l'étude et à la publication des 4 premiers volumes du Recensement des vitraux anciens de la France. En 1993, elle rejoint le service de l'Inventaire général du patrimoine à la Drac Ile de France, et publie Clamart, une ville à l' orée du bois (1997) et Un Patrimoine de Lumière 1830-2000, synthèse sur les vitraux de la petite couronne parisienne (2003). Conservateur du patrimoine, elle intègre en 2003 le département Recherche, méthodes et expertise du ministère de la culture et communication comme responsable scientifique de l'étude des objets mobiliers et de la base documentaire Palissy. Nommée conservateur en chef en janvier 2008, elle occupe en juillet 2009 à la Cité de l'architecture et du patrimoine le poste de conservateur de la galerie des peintures murales et des vitraux, avant d'accepter la direction du musée des Monuments français en juillet 2010.


Mireille Grubert, directeur du département de la formation - École de Chaillot
Architecte et urbaniste en chef de l'Etat.

Lauréate d'une bourse de l'AFAA d'un an pour les Etats-Unis, a effectué une carrière dans le corps des architectes des bâtiments de France, où elle a exercé des responsabilités syndicales et associatives, expert national détachée à la Commission européenne à Bruxelles, enseignante en Ecole d'architecture, auteur d'une vingtaine d'articles sur le patrimoine, ainsi que sur les politiques régionales et urbaines européennes.


Francis Rambert, directeur du département de l'architecture - Institut français d'architecture
Critique d'architecture.

Critique d'architecture, après un parcours de journaliste, Francis Rambert dirige depuis 2004 l'Institut français d'architecture à la Cité de l'architecture & du Patrimoine. Il a signé plusieurs ouvrages, dont une monographie sur Massimiliano Fuksas en 1997 aux Éditions du Regard, et Architecture tomorrow, éditions Terrail, en 2005. Il a été commissaire de diverses expositions, dont, en 2006, L'eau source d'architecture à la Fondation EDF-Electra ; et co-commissaire des expositions Claude Parent - L'œuvre construite / L'œuvre graphique et Archi & BD - La ville dessinée, en 2010, à la Cité. A la Biennale d'architecture de Venise de 2008, il était le commissaire du pavillon français sur le thème "GénéroCité, le généreux Vs le générique". En 2009, Francis Rambert a été chargé de présenter au grand public les résultats de la consultation internationale sur l'avenir de la métropole parisienne dans l'exposition Le Grand Pari(s), aussi à la Cité de l'architecture & du patrimoine.