Accéder au site mobile

Cité de l'architecture et du patrimoine

x Fermer

Public et admission

Carrières

Le corps des AUE - Architecte et Urbanistes de l'Etat - a été créé par décret du 24 février 1993, modifié par celui du 2 juin 2004. Il intègre dans un corps unique des Architectes des bâtiments de France apparus au moment de la création des agences de bâtiments de France en 1946 et les Urbanistes de l'Etat, corps instauré en 1962.

Article 1er du décret du 2 juin 2004 portant statut particulier du corps des architectes et urbanistes de l'Etat.

« Les Architectes et urbanistes de l'Etat constituent un corps technique à caractère interministériel (...) Ils concourent à la conception et à la mise en œuvre des politiques publiques relatives à l'urbanisme, la construction, l'architecture et le patrimoine, l'habitat et le logement, l'aménagement du territoire et l'environnement.
Ils contribuent au développement de la qualité architecturale, urbaine et environnementale.
Ils ont vocation à occuper des fonctions de direction, d'encadrement, de conseil, de coordination, de contrôle et d'expertise dans les administrations et les établissements publics de l'Etat.
Ils peuvent être chargés de missions d'enseignement, de recherche et de maîtrise d'œuvre.
Pour exercer leurs fonctions dans les services départementaux de l'architecture et du patrimoine, les Architectes et urbanistes de l'Etat doivent détenir un diplôme, titre ou certificat qui ouvre l'accès au titre d'architecte en France. Ils portent alors le titre d'Architecte des Bâtiments de France qui leur est conféré par une décision du ministre de la culture et de la communication. Ce titre ne constitue pas un grade ».

Le décret du 2 juin 2004 a modifié le statut du corps en remplaçant notamment les spécialités par des options « urbanisme et aménagement » d'une part, « patrimoine architectural, urbain et paysager » d'autre part. Ce corps interministériel fonde son identité sur la formation initiale d'architecte de la plupart de ses membres. Les Architectes et urbanistes de l'Etat exercent leurs fonctions dans les services centraux ou déconcentrés des ministères chargés de l'écologie et de la culture ou dans leurs réseaux scientifiques, techniques et culturels. Ils peuvent exercer leurs missions dans le cadre d'autres ministères, notamment dans des services constructeurs, aménageurs ou gestionnaires de patrimoine.

Cependant, à l'issue de la formation post-concours, les lauréats de l'option « urbanisme et aménagement » ont vocation à commencer leur carrière dans les services déconcentrés du ministère en charge de l'écologie, dans les directions départementales des territoires (DDT) ou les directions régionales de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL). Ceux de l'option « patrimoine » débuteront par des postes d'Architectes des bâtiments de France dans des services territoriaux de l'architecture et du patrimoine (STAP).

Sur le plan administratif la Direction générale de l'administration et de la fonction publique (services du Premier ministre) assure la gestion interministérielle du corps.

Compétences

Les compétences nécessaires pour exercer les missions d'Architecte et urbaniste de l'État relèvent de plusieurs domaines d'activités : aménagement, urbanisme, environnement, patrimoine. Cette approche transversale permet de maîtriser les interactions à long terme entre territoires et projets. Ces compétences sont exercées dans un contexte pluridisciplinaire qui mobilise aussi bien les domaines juridique, économique, culturel et social. La mise en œuvre de ces compétences a pour finalité l'intelligence des territoires et un intérêt général construit et partagé entre les élus et les acteurs locaux du développement et l'opinion publique.

La maîtrise de ces compétences est stratégique pour toute la sphère de l'action publique. Elle est nécessaire à la conduite du changement pour assurer les fonctions de régulation du territoire face à la transformation profonde du jeu des acteurs.

Le concours

Les architectes et urbanistes de l'État sont recrutés à l'issue d'un concours externe ouvert exclusivement aux détenteurs d'un diplôme ouvrant droit au port du titre d'architecte en France. Le candidat au concours de recrutement des AUE choisit l'une des deux options proposées, ce qui conditionne sa première affectation dans un des deux ministères déjà évoqué. Il peut, en cours de carrière, au grès des postes occupés, changer de ministère de rattachement.

Préparation au concours

Plusieurs formations constituent un atout majeur pour l'accès à ces carrières :

• Le Diplôme de spécialisation et d'approfondissement mention architecture et patrimoine de l'Ecole de Chaillot pour l'option patrimoine architectural, urbain et paysager.
• Certaines formations proposées par l'Ecole des Ponts-Paris tech pour l'option aménagement urbanisme comme le master AMUR - Aménagement et maitrise d'ouvrage urbaine.
• Les masters ou les masters pro dispensés parSciences Po, les instituts d'urbanisme et les universités.
• Une préparation à ce concours est dispensée dans les écoles nationales supérieures d'architecture de Lyon, de Versailles et de Paris La Villette.