Accéder au site mobile

Cité de l'architecture et du patrimoine

x Fermer

Cambodge, Laos, Vietnam

Cambodge

Créé à la rentrée universitaire 2007-2008, le Centre régional de formation aux métiers du Patrimoine au Cambodge a pour objectif de former des spécialistes de la maîtrise d'ouvrage, de la maîtrise d'oeuvre et de l'administration du patrimoine parmi les professionnels cambodgiens, laotiens et vietnamiens.

Ce Centre a été mis en place dans le cadre du Fonds de solidarité prioritaire (FSP) "Patrimoine angkorien et développement durable" du ministère français des Affaires étrangères et européennes.La direction générale des patrimoines du ministère français de la culture et de la communication apporte un financement complémentaire.Cette action reçoit le soutien des ambassades de France au Cambodge, Laos et Vietnam, ainsi que celui de l'UNESCO.

Dirigé par Mme Chandevy Sisowath, le Centre est placé sous la tutelle du ministère cambodgien de la culture et des Beaux-Arts.L'organisation du cours sur place est assurée par Michel Verrot, architecte et urbaniste en chef de l'Etat en poste au Cambodge, chef du projet FSP.Ils sont assistés par Sylvain Ulisse, chargé de mission.En tant qu'opérateur, la Cité de l'architecture et du patrimoine /Ecole de Chaillot contribue à l'approche scientifique et à la pédagogie, avec pour coordinatrice Natacha Pakker.

Trois sessions d'un an ont été menées à bien à raison d'une semaine de formation par mois pendant dix mois. En application des cours théoriques, chaque élève devait rédiger un projet de fin d'étude portant sur l'analyse territoriale, architecturale, patrimoniale et humaine d'un site de son choix.Au total, 63 élèves ont suivi ces formations, sur lesquels 50 ont été diplômés pour les trois pays.

Une trentaine de professeurs et conférenciers sont intervenus dans les formations, parmi lesquels six professeurs de l'Ecole de Chaillot, qui en ont assuré la structure.L'enseignement était organisé en deux champs, l'architecture et la ville, pilotés chacun par un professeur de Chaillot, Pierre-André Lablaude, architecte en chef des Monuments historiques, et Alexandre Mélissinos, architecte et urbaniste. Des professionnels d'autres institutions françaises y sont intervenus (Ecole française d'Extrême-Orient, Restaurateurs sans frontières, universités, etc.), ainsi que des professeurs cambodgiens, laotiens et vietnamiens, et d'organisations internationales telles que l'UNESCO, le Service des parcs nationaux des Etats-Unis, le Japan-Apsara Safeguarding Angkor (JASA), l'ASI (Archeological Survey of India), le World Monuments Fund (WMF).

Unique par son aspect régional sur trois pays, par la richesse et l'expertise de ses enseignants, et la qualité des travaux des élèves, cette action s'oriente à partir de 2012 vers une formation de formateurs.