Accéder au site mobile

Cité de l'architecture et du patrimoine

x Fermer

Histoire du musée

Le musée de Sculpture comparée à son ouverture en 1882. Gravure de Baude et Martin extraite du Monde illustré, 3 juin 1882

Depuis 1882, un musée d’un nouveau type a investi la colline de Chaillot à Paris sur l’initiative d’Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc. Il a d’abord déployé ses collections de moulages dans l’ancien palais du Trocadéro, souvenir de l’Exposition universelle de 1878 : il s’appelait alors « musée de Sculpture comparée ». Les collections s’enrichissent considérablement sous la direction de Camille Enlart de 1903 à 1927.

En 1937, le musée s’est replié dans une aile du Palais de Chaillot construit à l’occasion de l’Exposition internationale de Paris et a pris le nom de « musée des Monuments français ». Sous l’impulsion de Paul Deschamps, son directeur, les collections de moulages sont alors réduites et réorganisées pour laisser place à une nouvelle galerie de peintures murales.

À Chaillot, le souhait de constituer un musée d’architecture apparaît dès 1885 – trois ans après l’installation du musée de sculpture comparée -, lorsque Anatole de Baudot, architecte et élève de Viollet-le-Duc, commence à professer un cours d’histoire de l’architecture qu’il assure jusqu’en 1914. Suite à l’incendie du palais de Chaillot de 1997, le musée a fermé ses portes pendant dix ans, jusqu’à l’ouverture de la Cité de l’architecture et du patrimoine en 2007. Aux galeries de moulages et de peintures murales est venue s’ajouter une galerie d’architecture moderne et contemporaine, consacrée aux édifices emblématiques retraçant l’histoire de l’architecture française depuis 1850. Sa présence marque un tournant dans l’histoire du musée par son ouverture sur le présent et l’avenir.