Accéder au site mobile

Cité de l'architecture et du patrimoine

x Fermer

# 1/2015

janvier-mars 2015
Archiscopie # 1/2015

EDITORIAL

Après quinze ans d’existence(1) et quelques mois de réflexion, Archiscopie reparaît aujourd’hui sous une forme radicalement différente. La décision de publier dorénavant les informations événementielles sous forme numérique(2) a conduit à tout repenser : les temporalités, la forme - une édition papier trimestrielle pour les articles et un site associé - et, d’abord, le contenu.
Ainsi la revue s’enrichit-elle de deux nouvelles rubriques : “Positions - Débats” fera plus de place à l’investigation et au questionnement ; “Recherche - Enseignement” valorisera l’apport des écoles supérieures d’architecture et de paysage, de l’université et d’autres centres de recherche, en France et à l’étranger, non seulement en termes de connaissances sur le domaine mais en tant qu’acteurs de l’évolution de la création elle-même - citons, parmi d’autres, les travaux du laboratoire CRAterre de l’Ensa de Grenoble, ou ceux des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne tant en matière de culture constructive que de conservation et de réutilisation du patrimoine moderne, que nous aurons l’occasion d’évoquer. L’idée est autant d’informer un public large que d’être une plate-forme croisant les divers secteurs de la recherche, souvent trop cloisonnés. Certains des sujets traités dans ce numéro pourraient d’ailleurs figurer dans l’une ou l’autre de ces deux rubriques, la plupart des penseurs de la discipline architecturale et paysagère ayant été, à un moment ou l’autre, enseignant(3).
Deux autres rubriques sont en continuité directe avec l’ancien mensuel : “Au pied du mur” où le lecteur retrouvera des analyses de réalisations à différentes échelles, d’un simple bâtiment à un quartier ou à un projet de grand paysage, avec une place importante consacrée aux projets de reconversion (cf. p. 43 et p. 49)(4), et “Culture” où sont désormais regroupés les commentaires de livres, d’expositions et de films. À ces quatre rubriques est associée, en 5e partie, la bibliographie “Les Livres”, qui passe donc d’un rythme semestriel à trimestriel.
Cette mutation était l’occasion d’imaginer une nouvelle maquette, facilitant la lecture tout en soignant l’illustration, dans un format très maniable. À l’heure des yeux fatigués par les heures passées sur toutes sortes d’écran, favoriser le plaisir de la lecture et du toucher de l’objet livre, au service d’un contenu exigeant, était un objectif très stimulant.
En espérant que ce projet rencontre ses lecteurs, et en remerciant nos abonnés fidèles pour leur patience, la rédaction adresse à tous ses meilleurs vœux pour 2015.

Gwenaël Querrien

Notes
1 – Le titre Archiscopie a succédé en 2000, dans le cadre de la préfiguration de la Cité, au Bulletin d’informations architecturales que publiait l’Institut français d’architecture. Jusqu’à l’été 2014, c’était un mensuel de 28 p., complété d’une bibliographie semestrielle et d’un “Portrait de ville” annuel.
2 – Sur www.archiscopie.fr, opérationnel sous peu, figureront en accès libre le calendrier des manifestations culturelles et des brèves d’actualités, outre les informations utiles et une boutique.
3 – Cf., p. 13, Michel Corajoud et, p. 79, Bernardo Secchi. Cf. aussi, p. 87, “Trois revues des écoles de paysage”.
4 – Cf. aussi, sur ce thème, l’exposition “Un bâtiment, combien de vies ? La transformation comme acte de création”, à la Cité jusqu’au 28/9/2015. Commissariat et catalogue (dir.), Francis Rambert.


AU SOMMAIRE


§ Positions - Débats

"Où, pourquoi, pour qui, comment ? Questions autour de la tour Triangle",
par Gwenaël Querrien
"Michel Corajoud (1937-2014) et la renaissance du paysagisme français", par Jean-Pierre Le Dantec


§ Au pied du mur

"Grand théâtre des Cordeliers à Albi, Dominique Perrault Architecture",
par Jean-François Pousse
Scène nationale d’Albi, place de l’Amitié entre les Peuples, Albi (Tarn). Théâtre : 2 salles (900 et 250 places), administration, logistique, foyers, restaurant indépendant ; complexe cinématographique de 8 salles (1 400 places) ; parc de stationnement souterrain ; aménagements d’espaces publics autour. Maîtrise d’ouvrage : Ville d’Albi. Maîtrise d’œuvre : DPA (Dominique Perrault Architecture) ; architecte d’opération : Astruc Architectes. BET : VP Green (structures), Grontmij Etco (fluides). Acoustique : Jean-Paul Lamoureux. Scénographie : Changement à vue. Surfaces : 10 200 m2 (théâtre) ; 7 800 m2 (complexe cinématographique). Calendrier : concours novembre 2009, travaux de construction et aménagement des espaces publics avril 2011-décembre 2013. Montant des travaux : 53 M€ TTC.

"La Zac Ampère à Massy-Atlantis, Atelier Petermüller", par François Lamarre
Quartier Ampère, zone d’aménagement concerté “d’incitation” (Zac de 44,3 ha), à Massy-Atlantis (Essonne). Première tranche : 20 ha, 1 600 logements, 136 000 m2 de bureaux, un parc public et une douzaine de voies aménagées et plantées. Maîtrise d’ouvrage et aménagement : Semmassy pour la Ville de Massy. Maîtrise d’œuvre urbaine, conception des espaces publics et coordination architecturale : Atelier Petermüller arch. BET : Grontmij Sechaud & Bossuyt puis Batt. Paysagiste : Pierre Dabilly (Let’s grow). Calendrier : plan directeur 2004-2005, coordination urbaine 2005-2015, maîtrise d’œuvre des espaces publics 2008-2015.
 
"Centre culturel des Quinconces au Mans, Babin + Renaud arch.", par François Lamarre
Les Quinconces, centre culturel, place des Jacobins - esplanade des Quinconces, Le Mans (Sarthe). Programme : théâtre (salle 832 places, fosse d’orchestre 70 musiciens, foyer) ; cinéma multiplexe 11 salles (2 116 places au total) avec foyer et café-restaurant ; 3 salles modulables (expositions, répétitions, conférences) ; parking en sous-sol (610 places et 88 deux-roues). Maîtrise d’ouvrage : Ville du Mans. Exploitant multiplexe : Pathé. Maîtrise d’œuvre : Babin + Renaud, architecte mandataire, avec OAB, arch. ass. Bet : Grontmij Sechaud & Bossuyt (structures et fluides), VS-A (façades). Économie de la construction : Tohier. Acoustique : Ase International. Scénographie : Daniel Darbois, Pascal Payeur. Paysage : Michel Desvigne. Mise en lumière : Light Cibles. Agencement et signalétique multiplexe : Ora Ïto. Surfaces : 15 565 m2 Shon et 28 198 m2 Shob (parking). Calendrier : concours 2002, ouverture du chantier 2010, livraison 2014. Montant des travaux : 75,4 M€ HT.

"Maison d’église à Saint-Denis, Patrick Berger & Jacques Anziutti arch.", par Jean-François Pousse
Maison d’église Saint-Paul de la Plaine, 29 rue du Landy, La Plaine-Saint-Denis (93). Maîtrise d’ouvrage : Diocèse de Saint-Denis. Maîtrise d’ouvrage déléguée : Chantiers du Cardinal. Maîtrise d’œuvre : Patrick Berger & Jacques Anziutti arch. Économiste : Bureau Michel Forgue. Bet : Batiserf (structure), Louis Choulet (fluides), Ingélux (éclairage), Acv (acoustique). Mobilier liturgique : Patrick Berger (bancs, autel et croix de façade), Édouard et Antoine Ropars (croix du chœur et tabernacle). Surfaces : église, 200 m2 ; maison d’église, 180 m2. Calendrier : concours 2007, début chantier 2012, livraison 2014. Montant des travaux : 1,7 M€ HT.
 
"Reconversion : les Teintureries à Tarare, Pierre Vurpas & associés", par Gabriel Ehret
Les Teintureries, 1 rue Édouard Herriot, Tarare (Rhône). Programme : requalification d’un bâtiment industriel de teinturerie pour accueillir une brasserie, une distillerie, un restaurant café-concert, des bureaux, un point de vente de produits locaux. Maîtrise d’ouvrage : Ville de Tarare. Maîtrise d’œuvre : Pierre Vurpas & associés architectes, Nicolas Constantin chef de projet.
Bet : Tec.bat (structure), Setam (fluides, électricité), Eai (acoustique). Surface : 7 916 m2 Shon. Calendrier : concours 2007,
livraison 2012 (2014 pour les bureaux).  Montant des travaux : 5,422 M€ HT.

"La nouvelle vie du Carreau du Temple à Paris, StudioMilou architecture",
par Margot Guislain
Rénovation-réhabilitation du Carreau du Temple, 4 rue Eugène Spuller, 75003 Paris. Programme : équipement sportif et culturel (grande salle, auditorium, salle de danse, salle d’arts martiaux, gymnase, bureaux). Maîtrise d’ouvrage : Ville de Paris. Exploitant : société publique locale “Le Carreau du Temple”. Maîtrise d’œuvre : studioMilou architecture (Jean François Milou concept architectural, Thomas Rouyrre chef de projet). BET : Bollinger + Grohmann (structure), Batiserf Ingénierie (sous-traitant structure), Inex (fluides), Ayda et Peutz et associés (acoustique), Tribu Sarl (HQE). Scénographie : Architecture et Technique. Éclairage : Cosil. Conception graphique et signalétique : General Design. Surface : 9 045 m2  Shon. Calendrier : concours 2007, chantier 2009-2013 (avec interruption d’un an pour fouilles archéologiques), ouverture avril 2014. Montant des travaux : 35 M€ HT.


§ Culture

"Espagne, les villes fantômes", par Julien Bastoen :
• Julia Schulz-Dornburg, Ruinas modernas: una topografía de lucro, Barcelone, Àmbit, coll. Palabre y Paisaje, 2012, 215 p., 17 €.
• Anthony Poiraudeau, Projet El Pocero. Dans une ville fantôme de la crise espagnole, Paris, Inculte, 2013, 128 p., 13,90 €.

Alexis Pernet, Le Grand Paysage en projet. Histoire, critique et expérience, coll. VuesDensemble, Genève, MétisPresses, 2014, 320 p., 38 €.
Recension par Jean-Pierre Le Dantec

Philippe Bonnin, Nishida Masatsugu et Inaga Shigemi (dir.), Vocabulaire de la spatialité japonaise, Paris, CNRS éditions, 2014, 606 p., 49 €.
Recension par Jean-Pierre Le Dantec

Bruno Taut, La Maison japonaise et ses habitants, Paris, éditions du Linteau, 2014, 352 p., 55 €.
Recension par Philippe Gresset

Jean-Philippe Garric, Vers une agritecture. Architecture des constructions agricoles (1789-1950), Bruxelles, Mardaga, 2014, 159 p., 32 €.
Recension par Pierre Pinon

"The City, une symphonie urbaine à l’écran […]", par Rémi Guinard
The City, documentaire de Willard Van Dyke et Ralph Steiner, États-Unis, 1939, noir et blanc, 44 min.


§ Recherche - Enseignement

"Bernardo Secchi (1934-2014), le dire et le faire", par Enrico Chapel

René Elter (dir.), Patrimoine en Palestine. Enjeux et obstacles de sa mise en valeur, Paris, Riveneuve, coll. Patrimoines d’Orient, 2014, 299 p., 28 €.
Recension par Serge Santelli

"Trois revues des écoles de paysage", par Anne Demerlé-Got
Les Cahiers de l’École de Blois, “L’enseignement du paysage”, n° 12, mai 2014, 10 p., 19 € (coéd. École nationale supérieure de la nature et du paysage de Blois et les éditions de la Villette).
Cahiers thématiques. Architecture et paysage, conception / territoire / histoire, “Paysage versus architecture : (in)distinction et (in)discipline”, n° 13, février 2014, 250 p., 25 € (éd. LACTH de l’ÉNSAP de Lille, diff. Maison des sciences de l’homme).
Les Carnets du paysage, “Inventer des plantes”, n° 26, mai 2014, 240 p., 26 € (coéd. École nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille et Actes Sud).


§ Bibliographie “Les Livres”


Fiches techniques et notices descriptives d'une centaine de livres récemment parus sur le domaine en langue française.

FICHE TECHNIQUE

ISSN 0768-5785
128 pages, 16,50x24
12,50 € au numéro

Abonnement : cf. formulaire en Pdf sur la page Archiscopie-trimestriel